Un calligramme étrange à nos heures...

       Il est des nuits où...

 

 

Il est des nuits où l'ange se meurt

D'attendre, il en oublie l'hérésie

Qui consiste à s'extirper sans heurt

De l'être qui lui sert d'alibi,

 

 

A monter son échelle sans bruit,

Pieds nus dans des sabots de voleur,

Etendre une aile de saboteur,

En tirer une plume bleu nuit

 

 

Puis, d'un geste précis et rageur,

Après l'avoir portée à sa bouche,

Griffonner dans le jour qui nous touche

Un calligramme étrange à nos heures.

 

 

 

     Etienne Busquets