Le dernier regard d'Orphée

Le dernier regard d’Orphée

(ou Orphée fait or).

 

Le dernier regard d’Orphée…

Ô nuit nacrée d’étoiles,

Abrupte Mélinoé,

Abats sur lui ton voile

 

Et que son âme fée,

Parée de bronze et d’or,

Eternel feu follet,

S’embrase dans la mort !

 

Dernier regard d’Orphée…

Derrière le décor,

Je vois son ombre aimée,

L’orfèvre de ces corps

 

Et le poème-objet,

Trop cher et qui m’est cher,

Dans mon regard gravé,

Qui brûle dans ma chair

 

Comme un désir obscur,

Une dague effilée,

Cisèle d’un seul jet

Ce que j’ai de plus pur,

 

M’emporte vers l’azur

Du poète expiré,

D’une logique sûre

De sa féminité.

 

 

Etienne Busquets

31410018

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.