Je reviendrai, rien ne me retiendra...

                        Je reviendrai.

 

Quand les brumes de plomb qui hantent mon navire

Auront quitté le pont et le flot alentour,

Et quand le vague à l'âme, où mon cœur, bas, chavire,

Aura cessé de battre au vaigre de mes jours,

Je reviendrai.

 

 

J'irai au fort du vent, poussé par le désir

De vous revoir, amie, et je ferai le sourd

A tous ces bleus du temps, à tous ces doux zéphyrs

Qui voudront m'égarer du chemin du retour.

Je reviendrai.

 

 

Je reviendrai plus grand qu'un maréchal d'empire,

Plus grand qu'un Magellan revenant de son tour;

Rien ne me retiendra, ni le bon, ni le pire,

Ni la magie des dieux, ni le bec du vautour.

Je reviendrai.

 

 

Je reviendrai pour vous; votre joli sourire,

Depuis bien trop longtemps, hante mes mauvais jours.

Je reviendrai pour vous; je reviendrai vous dire,

Que même sans pardon, je vous aime toujours.

Je reviendrai.

 

 

               Etienne Busquets

3gz7w5jffdbdfjd7

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.