Marquise ô ma bougainvillée...

 

De circonstance.

 

J'ai mis

            Le chat jusqu'ici ronronnait

Mes souliers de vieux baronnet

Ma cape de conquistador

            Ainsi conquis minou m'adore

 

Ma lourde épée de matamore

Mes médailles d'imperator

            Matou ne me ris pas au nez!

Dans une poche mes sonnets

 

Mon sacro-saint shako à plumes

            Un casoar pour le cas où

            Comme ce soir je me rends zou!

            Au lupanar square des brumes

 

Et puis droit comme un obélisque

Fiévreux j'ai filé vers l'enclave

Où mon soleil ma tendre esclave

M'attends radieuse odalisque...

 

Gémis!

            Ainsi soumise je t'adore

Marquise ô ma bougainvillée

Ne boude pas ce vilain nez

            Le sansonnet n'a pas son or

 

            Sinon il en trébucherait

            sur son perchoir de frugivore!

Gémis Marquise c'est d'accord

Jamais au bout le gain vil n'est!

 

       Après fendu comme un vieux schiste

             Oublieux de l'ère des laves

       Gavé du mescal de l'agave

             De mon tigron suivrai la piste.

 

       Etienne Busquets

 

Casoar

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.